Des voyages on en a fait, mais en voila un qu'on est pas prêts d'oublier.



Mais comment fait-elle, cette petite île de 120 Kms sur 80,
perdue parmi les 18 000 autres de l'archipel indonésien pour nous éblouir autant ? pour nous transporter l'âme toujours plus loin, vers ce qui est plus beau et plus haut, plus coloré et
plus parfumé ?

Petite balinaise croisée sur le chemin d'une fête :

balinaise



Quelle gentille fée des Tropiques s'est penchée sur son berceau, pour qu'elle nous enchante autant par ses arts et sa profonde spiritualité, sa culture indienne omniprésente, sa religion hindoue si personnalisée,  haute en couleurs et riche de 300 divinités, sa diversité géologique, son climat idéal, sa cuisine : véritable symphonie d'épices, ses danses et sa musique envoûtantes, sa biodiversité marine (la plus riche au monde), et enfin la gentillesse quasi surnaturelle de ces habitants ?

La réponse à toutes ces questions, c'est un grand mystère nommé Bali...


Offrande de rue :

Bali_August_2008_part_2_338 

Bienvenue dans l'île du Paradis, autrement appelée l'île des Dieux.

Pour vous mettre dans l'ambiance 2 sublissimes videos :

Bali d'hier :

http://www.youtube.com/watch?v=CBeCmW2nI10&feature=related

Bali d'aujourd'hui :

http://www.youtube.com/watch?v=pXHmSV2qRR8
 

Petite présentation générale et un peu de parlotte:

Bali est une île de 3 millions d'âmes. Sa capitale est Denpasar et son aéroport international est situé à Kuta, à 10 mns en voiture de Denpasar. Les religions telles que l'hindouisme balinais, le bouddhisme, l'islam et les croyances animistes y coexistent depuis des siècles.
Elle est localisée entre Java et Lomboc, dans les petites îles de la Sonde, dans le plus grand archipel du monde ;  l'archipel indonésien, dont 30 % des îles sont inhabitées.

terre_1

Petite anecdote, si on voulait passer 1 seul jour dans chacune de ses îles,
ça prendrait 46 ans !

Bali, à elle seule rapporte 30 % de l'argent qui fait vivre toute l'économie de l'archipel.
Les 30 000 chambres d'hôtel que l'on y trouve ne sont pas étrangères à cela.
 

Le tourisme qui s'y est réellement implanté dans les années 60, avait été initié par l'arrivée d'artistes européens prestigieux et en quête d'exotisme, entre les deux guerres mondiales, tels que Walter Spies (peintre allemand), Blanco (peintre espagnol), Le Mayer (peintre belge), Ferrand (aquarelliste française), et bien d'autres dont Charlie Chaplin...


 A l'époque, cette petite communauté étrangère fut littéralement hypnotisée par la beauté et l'exotisme de l'île qu'ils ne tardèrent pas à appeler " le dernier paradis ". Ils fondèrent le mouvement pictural de l'art naïf balinais en introduisant notamment la technique de la perspective.

Le pouvoir en présence est une république démocrate mais les 9 royaumes qui se partagent ses terres sont encore présents. Ses 9 palais sont habités par les membres des différentes familles royales qui n'ont plus qu'un pouvoir représentatif, mais demeurent néanmoins adulés par les Balinais.

L'histoire de Bali est assez unique et elle est intimement liée aux différentes invasions des pays qui lorgnèrent vite vers ce petit bout de terre qui offraient tant de richesses. Les Indiens y apportèrent L'hindouisme et le bouddhisme à partir du 7 ème siècle. L'islam y fit son entrée au cours des 15 ème et 16 ème  siècle, mais s'implanta surtout à Java et Lomboc.
L'île fut egalement occupée par les hollandais aux 18 et 19 ème siecle, ainsi que par les japonais pendant la seconde guerre mondiale.


Son appellation " île des Dieux " vient probablement du fait qu'on y recense à peu près 10 000 temples. Trois minimum par village ou ville, dont les 9 très célèbres temples de mer qui furent construits au 11 ème siècle.


Balinaises à l'aube, à Lovina

les_balinaises

Malgré toute ces influences extérieures, Bali a gardé une identité forte qui lui est propre et unique.
Sa religion est un hindouisme très particulier et unique au monde, qui inclut certains aspects du bouddhisme.
 

Ce qui frappe le voyageur quant il y arrive :

Les offrandes faite aux Dieux

A Bali, chaque acte de la vie quotidienne doit être un cadeau pour les Dieux, On vit, on crée, on mange, on dort pour les Dieux.
Ce grand respect est matérialisé par les offrandes disséminées absolument partout. Sur les trottoirs, à l'entrée des magasins, des lieux public, des maisons, des plages, etc...


Offrandes sur sable noir de la plage de Pematuran

offrandes_sur_sable_noir


Ce qu'on possède de plus beau, c'est pour les Dieux et ceci est un principe de base pour tous les balinais. Ainsi, il ne viendrait même pas à l'idée d'un balinais d'offrir des fleurs à une femme. Les fleurs symbole de beauté et de pureté, sont exclusivement consacrées aux Dieux.

fleur_6

L'offrande est généralement composée de fleurs fraîches (Pour divertir les Dieux), de riz (pour nourrir les Dieux), de friandises (pour régaler les Dieux), et d'encens, moyen de transport des présents, qui en se consumant les fait parvenir aux Dieux.




Offrande à l'entrée d'un hôtel de Lovina

Bali_August_2008_182

Plateau d'offrandes en cours de réalisation à Batubulan 

Bali_August_2008_047 

Offrandes faites à Lovina et destinées à être livrées aux taxis, aux restaurants et aux hôtels. 

Bali_August_2008_056


Offrandes de rue

Bali_August_2008_097

Offrandes royales en l'honneur de la crémation de la mère du Roi d'Ubud,
le 15 Juillet 2008 :

offrandes_funeraires

Non ce n'est pas un chien, mais un cochon de lait !

Bali_August_2008_075


Le climat idéal

A Bali, il fait 30 degrés toute l'année. Et bien qu'il existe une saison des pluies, elle ne se manifeste que par de courtes averses en fin de journée en janvier et février, le reste du temps c'est grand soleil à l'horizon, et surtout pas cette humidité parfois pénible et commune à certains pays d'Asie du sud comme la Thailande ou les Philippines.

soleil_005soleil_005soleil_005

La grande paisibilité de son peuple et sa gentillesse naturelle !

Pour être sympas les balinais, ils sont sympas.
Auraient-ils été touché d'un peu de la grâce de leurs Dieux ?

Nous n'avons pas vu chez eux le moindre signe d'animosité, et les manifestations de colère ou d'énervement sont rares.
Toujours disponibles pour rendre service, et si fiers que des touristes venant de pays lointains (ou pour la plus grande partie, ils ne mettront jamais les pieds), s'intéressent à eux.


Balinais à la salle communale d'Ubud

les_balinais

 
Enfants à Sanur :


Bali_August_2008_293


Quant elle grandit, je change de vélo !

(petite Meli et sa maman)

Bali_August_2008_part_2_172